Le portrait
dans V.O.

LUCA GUADAGNINO

Une vidéo de :

Luca Guadagnino, né à Palerme d'un père sicilien et d'une mère algérienne, passe une partie de son enfance en Éthiopie, où son père enseigne l'Histoire et l'italien. Il obtient un diplôme en Histoire du cinéma à l'université de Rome « La Sapienza ». Sa carrière prend forme lors d’une rencontre décisive, celle de Tilda Swinton. Dès lors, sa muse ne la quittera plus, de son premier film, Les Protagonistes (1999), en passant par le passionnel Amore (2009), suivi d’un remake de La Piscine de Jacques Deray avec A Bigger Splash (2015), jusqu’à son récent : Suspiria (2018). Ce dernier long-métrage est une version nouvelle du film d’horreur notoire de Dario Argento sorti en 1977. Le réalisateur est également à l’initiative d’un documentaire sur l’actrice, dans lequel elle se livre sur le cinéma, les affres de la solitude et de l'amour. On démarque dans le cinéma de Guadagnino, un certain goût pour les remakes et les adaptations. En effet, il considère, en prenant pour exemple le livre Les Mille et Une Nuits, que toutes les histoires ont déjà étés racontées, et qu’aujourd’hui, se dresse une toile blanche sur laquelle peut s’exprimer nos points de vue. En 2003, il réalise ainsi Mélissa P., adapté du roman autobiographique : Cent coups de brosse avant d'aller dormir. Un sujet sensiblement corporel, au même titre que sa pétillante adaptation du roman d’André Aciman, Call Me by Your Name, ayant réuni 3 prix (dont deux du Meilleur scénario adapté aux Oscars et aux BAFTA Awards) et 16 nominations en tous genres. Cette œuvre dramatico-romantique, fera office d’un véritable tremplin dans sa carrière. Confronté très jeune à de multiples cultures et initié à l'amour de la culture par ses propres parents, il se constitue naturellement comme multiculturel, ouvert sur le monde et sur le temps. Il n'est ainsi pas étonnant que les personnages de Call me by your name, par exemple, soient pris dans une sorte d’hédonisme voire d’épicurisme éternel, où la jouissance de la nature, du savoir, de la culture et de l’autre semblent la seule chose qui compte. Les références artistiques, littéraires, musicales, philosophiques abreuvent le film sans jamais être gratuites, ni élitistes. Ce qui prime, c’est l’amour de la culture que ces personnages expriment : le mari, américain, est venu s’installer en Italie et parle italien ; sa femme est française, parle aussi italien et est traductrice d’allemand. Ils sont heureux de parler plusieurs langues, car cela leur procure la sensation d'une appartenance universelle.

Filmographie

1999 : Les Protagonistes
2002 : Tilda Swinton: The Love Factory
2005 : Melissa P.
2009 : Amore
2011 : Inconscio italiano
2015 : A Bigger Splash
2017 : Call Me By Your Name
2018 : Suspiria