120x160-tralala

TRALALA

SYNOPSIS

Tralala, la quarantaine, chanteur dans les rues de Paris, croise un soir une jeune femme qui lui adresse un seul message avant de disparaitre : « Surtout ne soyez pas vous-même ». Tralala a t-il rêvé ? Il quitte la capitale et finit par retrouver à Lourdes celle dont il est déjà amoureux. Elle ne se souvient plus de lui. Mais une émouvante sexagénaire croit reconnaître en Tralala son propre fils, Pat, disparu vingt ans avant aux Etats-Unis. Tralala décide d’endosser le « rôle ». Il va se découvrir une nouvelle famille et trouver le génie qu’il n’a jamais eu.

LA CRITIQUE DE TRALALA, RECOMMANDÉ PAR VOTRE MAGAZINE V.O.
 
Les frères Larrieu n’ont jamais aimé le réel. C’est ce qui rend leur cinéma précieux. Tralala confirme leur penchant pour la tangente, les chemins de traverse, en s’essayant à la comédie musicale. Le fond est fait d’entrelacs d’amours éconduites, de rendez-vous manqués, préservant ainsi l’héritage d’un Jacques Demy (jusque dans l’idée de filmer une province rarement visitée par le cinéma français). La forme est celle de la nouvelle chanson française : Dominique A, Jeanne Cherhal, Katerine ou Bertrand Belin ont composé les chansons. Elles sont à l’image d’un film qui sait qu’on ne peut jamais vraiment soigner les plaies des regrets et d’abandon, tendrement mélancoliques, mais dont on se souvient en fredonnant… On retrouve aussi tout ce qui fait la singularité follement attachante de l’univers des frères Larrieu : leur fantaisie jubilatoire, leur goût du farfelu, leur écriture débordante d’imagination, servie par une troupe d’acteurs épatants, menée par un Amalric solaire, indolent, imprévisible.
 
A. M

TRALALA

de Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu
avec
En salles le 06 Octobre - -

Synopsis

Thème(s) du film :
Distributeur du film :
Attaché de presse :
Visa : 152.274
Interdiction : Tous Publics
Format image : 1:66
Format son : 5.1
Sélection(s) en Festival :
Séances : Voir les séances

Télécharger le matériel du film

Bande annonce

Photos