I AM GRETA_affiche (1)

I AM GRETA

de Nathan Grossman
En salles le 29 Septembre – Suède

SYNOPSIS

Greta Thunberg, une lycéenne de 15 ans, ne supporte plus de rester les bras croisés face au dérèglement climatique. Elle entame, seule, une grève de l’école devant le Parlement suédois. Quelques personnes la rejoignent, puis des centaines, et bientôt des centaines de milliers d’autres. D’une détermination sans limite, elle interpelle les politiciens du monde entier et se bat contre la lâcheté de leurs décisions motivées par des enjeux économiques. En l’espace de quelques mois, Greta devient une icône planétaire et la porte-parole de millions de jeunes qui veulent faire de demain un monde meilleur.

LA CRITIQUE DE I AM GRETA, RECOMMANDÉ PAR VOTRE MAGAZINE V.O.
 
Greta Thunberg. Citer ce nom suffit à relancer le débat autour du changement climatique. Tout le monde identifie la voix et le visage de cette jeune Suédoise, capable de tenir tête aux dirigeants du monde entier pour leur rappeler que leurs promesses d’un jour meilleur sont autant de paroles lancées dans les airs. Mais que sait-on vraiment d’elle  ? Le film de Nathan Grossman va vous l’apprendre, en filmant de près son fabuleux destin.
 
Ce portrait est différent des multiples documentaires environnementalistes qui prolifèrent (encore heureux) depuis quelques temps. I am Greta épouse le combat de l’activiste actuellement la plus connue sur la planète en s’attachant plus spécifiquement à sa personnalité. À l’exception de quelques images d’archives – notamment ce moment mythique où elle embarque sur un bateau pour se rendre aux États-Unis et donner une conférence devant l’ONU et des chefs d’État –, le film prend soin de la ramener à sa véritable identité, hors des médias : celle d’une adolescente comme les autres. Ou presque. Greta Thunberg diagnostiquée autiste Asperger  ? Nathan Grossman n’en fait qu’un point de détail, contrairement à d’autres qui utilisent la maladie de la jeune fille comme un argument climato-sceptique de taille, quoiqu’on ne comprenne pas trop comment l’autisme d’un seul individu pourrait mettre à mal 50 années de constat scientifique tirant sur la sonnette d’alarme. La Palme de la bêtise revient (hélas !) à un Français ayant l’affront de se présenter comme philosophe… Sire Michel Onfray. L’homme a passé toute une nuit à chercher LA formule d’ironie sur l’autisme de Greta, toute trouvée dans un trait de (mauvais) génie : « la cyborg suédoise ». Quant au rôle prépondérant de Svente et Malena, ses parents, qui exploiteraient sa notoriété selon certains dires, I am Greta les montre bien plus sidérés par l’aisance avec laquelle celle qui a passé quatre années quasi-mutique parle désormais avec assurance et fermeté au monde. Quand le documentaire revient enfin sur la rencontre entre Greta Thunberg et le président Macron, ce n’est pas tant pour montrer qu’elle connaît parfaitement son sujet, étayé avec des données aussi complètes que précises, que pour la présenter rougissante, rappelant que comme tant d’autres ados, elle trouve difficile d’assumer ses convictions auprès d’un adulte qui utilise tout le poids de son autorité pour prendre le dessus. Les instants comme celui-ci, loin d’éléments de langage hagiographique, pullulent dans I am Greta, des coups de mou quand sa famille et son pays lui manquent en passant par des engueulades avec sa famille. Elle va jusqu’à confier sa crainte de faire un burn out à un militant belge de son âge. Là ou d’autres auraient fait de ce documentaire un spot de campagne, Nathan Grossman banalise quasiment l’héroïne des mouvements écolos, pour conforter son combat comme un élément malheureusement naturel, instinctif. Le film ne sombre ainsi pas dans le culte de la personnalité quand cette collection de moments souvent intimes, mais dans lesquels quiconque peut se retrouver, assure que sa génération lui ressemble, jusque dans les craintes et les aspirations pour le futur de la planète.
 
A. M.

I AM GRETA

de Nathan Grossman
avec
En salles le 29 Septembre - -

Synopsis

Thème(s) du film :
Distributeur du film :
Attaché de presse :
Visa : 152.274
Interdiction : Tous Publics
Format image : 1:66
Format son : 5.1
Sélection(s) en Festival :
Séances : Voir les séances

Télécharger le matériel du film

Bande annonce

Photos